Fonctions et actions des muscles de la paroi abdominale antéro-latérale


Les muscle de la paroi antéro-latérale de l'abdomen :

  • Font de la paroi antéro-latérale de l'abdomen une sangle solide et expansible.
  • Protègent les viscères abdominaux contre les traumatismes.
  • Compriment le contenu de l'abdomen pour maintenir ou augmenter la pression intra-abdominale et, en agissant ainsi, s'opposent au diaphragme (l'augmentation de la pression intra-abdominale facilite l'expulsion).
  • Mobilisent le tronc et contribuent au maintien de la posture.

Les muscles de la région antéro-latérale de l'abdomen protègent et soutiennent les viscères abdominaux. Les muscles obliques et transverses, agissant des deux côtés, bilatéralement, forment une ceinture musculaire qui exerce une pression ferme sur les viscères abdominaux. Le droit de l'abdomen participe peu, sinon pas du tout, à cette action. La compression des viscères abdominaux et l'augmentation de la pression intra-abdominale élève le diaphragme relâché pour expulser l'air au cours de la respiration, de manière forcée au cours de la toux, de l'éternuement, du mouchage du nez, de l'éructation volontaire (roter), du cri ou du hurlement. Lorsque le diaphragme se contracte au cours de l'inspiration, la paroi antéro-latérale de l'abdomen s'étend au fur et à mesure que les muscles se relâchent, pour faire de la place aux organes, comme le foie, qui sont poussés vers le bas. L'action combinée des muscles antéro-latéraux produit également la force requise pour la défécation (évacuation du matériel fécal hors du rectum), pour la miction (uriner), pour vomir et pour la parturition (naissance d'un enfant). L'augmentation de la pression intra-abdominale (et intrathoracique) survient également en soulevant de lourdes charges, pouvant parfois provoquer une hernie.

Les muscles de la paroi antéro-latérale de l'abdomen sont également impliqués dans les mouvements du tronc, au niveau des vertèbres lombaires, dans le contrôle de l'inclinaison du bassin lorsqu'on est debout, pour maintenir la posture (résistance à la lordose lombaire). Par conséquent, l'affermissement de la musculature de la paroi antéro-latérale de l'abdomen améliore la station debout ou assise. Le muscle droit de l'abdomen est un puissant fléchisseur de la région thoracique et spécialement de la région lombaire de la colonne vertébrale, tirant le rebord costal antérieur et la crête pubienne l'une vers l'autre. Les muscles obliques assistent les mouvements du tronc, particulièrement la flexion latérale et la rotation de la région lombaire et thoracique basse de la colonne vertébrale. Le muscle transverse de l'abdomen n'a probablement pas d'effet sur la colonne vertébrale (Williams et al, 1995).