Gaine du muscle droit, ligne blanche et ombilic


La gaine du muscle droit est une enveloppe fibreuse solide, incomplète, des muscles droit et pyramidal. Elle contient également les artères et les veines épigastriques supérieures (branche abdominale de l'a. mammaire interne) et inférieures (a. épigastrique), des vaisseaux lymphatiques et les portions distales des nerfs thoraco-abdominaux (branches antérieures des nerfs spinaux T7 àT12). La gaine est formée par la décussation et l'enchevêtrement des aponévroses des muscles larges de l'abdomen. L'aponévrose du muscle oblique externe de l'abdomen contribue à former la paroi antérieure de la gaine, sur toute la longueur de celle-ci. Les deux tiers supérieurs de l'aponévrose de l'oblique interne se partagent en deux couches ou lames, au bord latéral du muscle droit de l'abdomen ; une lame se trouve en avant du muscle et l'autre passe derrière lui. La lame antérieure s'unit à l'aponévrose du muscle oblique externe pour former la paroi antérieure de la gaine. La lame postérieure rejoint l'aponévrose du muscle transverse de l'abdomen pour constituer la paroi postérieure de la gaine.

À peu près à un tiers de la distance entre l'ombilic et la crête pubienne, les aponévroses des muscles plats passent au-devant du muscle droit pour former la paroi antérieure de la gaine, ne laissant que le fascia transversalis, relativement mince, pour couvrir le muscle droit, postérieurement. Une ligne crescentiforme, appelée ligne arquée (arcade de Douglas), marque la transition entre la paroi postérieure, aponévrotique, qui recouvre les trois quarts supérieurs du muscle droit, et le fascia transversalis formant à lui seul le quart inférieur. Tout au long de la gaine, les fibres des parois antérieure et postérieure de la gaine s'entrelacent sur la ligne médiane antérieure pour former la ligne blanche, complexe.

Le feuillet postérieur de la gaine du droit est également déficient à sa partie supérieure, près du rebord costal, parce que le muscle transverse de l'abdomen passe à la face interne des cartilages costaux et que l'oblique interne s'attache sur le rebord costal. De ce fait, l'insertion supérieure au rebord costal du muscle droit de l'abdomen se trouve directement sur la paroi thoracique.

La ligne blanche court verticalement, sur toute la longueur de la paroi abdominale antérieure, en séparant les deux gaines bilatérales du droit ; elle est étroite en bas, en dessous de l'ombilic, comme la symphyse pubienne, s'élargissant vers le haut, pour atteindre la largeur du processus xiphoïde. La ligne blanche livre passage aux petits vaisseaux et nerfs pour la peau. Chez les sujets musclés, un sillon est visible sur la peau, au niveau de la ligne blanche. En son milieu, sous l'ombilic, la ligne blanche contient l'anneau ombilical, un défaut par lequel passent les vaisseaux ombilicaux fœtaux qui vont ou viennent du placenta en formant le cordon ombilical. Foutes les couches de la paroi abdominale antéro-latérale fusionnent au niveau de l'ombilic. Après la naissance, la graisse s'accumule dans le tissu sous-cutané, la peau se soulève autour de l'anneau ombilical et l'ombilic apparaît déprimé. Ceci se produit de 7 à 14 jours après la naissance, lorsque le cordon ombilical atrophié « tombe ».