Scrotum


Le scrotum est un sac cutané comprenant deux couches tissulaires : la peau, fortement pigmentée, et le fascia dartos, qui lui est intimement associé et qui comprend une couche de Fibres musculaires lisses (muscle dartos) responsables de l'aspect ridé de la peau scrotale. Le muscle dartos étant adhérent à la peau, sa contraction, lorsqu'il fait froid, provoque les rides du scrotum, épaississant la peau tout en réduisant la surface du scrotum et aidant les muscles crémasters à maintenir les testicules près du corps ; toutes ces actions contribuent ainsi à contrôler à ce niveau la perte cutanée de chaleur.

L'intérieur du scrotum est subdivisé en deux compartiments, l'un droit, l'autre gauche, par le septum du scrotum (cloison des bourses) ; cette division correspond extérieurement au raphé scrotal (raphé des bourses), une crête cutanée qui marque la ligne de fusion des renflements labio-scrotaux embryonnaires (Moore et Persaud, 2003). Dépourvu de graisse, le fascia dartos superficiel entre antérieurement en continuité avec la couche membraneuse du fascia sous-cutané (fascia de Scarpa) de la paroi abdominale antéro-latérale et, postérieurement, avec le tissu sous-cutané du périnée (fascia de Colles).

Il existe une relation étroite entre le développement du scrotum et la formation des canaux inguinaux. Le scrotum se développe à partir des renflements labio-scrotaux, deux bourrelets cutanés de la paroi abdominale antérieure qui fusionnent pour former une poche suspendue, le scrotum. Plus tard dans la période foetale, les testicules et les cordons spermatiques pénètrent dans le scrotum.

L'irrigation artérielle du scrotum est assurée par :

  • Les artères scrotales postérieures de l'artère périnéale : ce sont des branches originaires de l'artère honteuse interne.
  • Les artères scrotales antérieures, branches de l'artère honteuse externe profonde : elles viennent de l'artère fémorale.
  • L'artère crémastérique (funiculaire) : une branche de l'artère épigastrique inférieure.

Les veines scrotales accompagnent les artères. Les vaisseaux lymphatiques du scrotum acheminent la lymphe vers les noeuds lymphatiques inguinaux superficiels.

De chaque côté, les nerfs du scrotum comprennent des branches du plexus lombaire, pour la face antérieure :

  • La branche génitale du nerf génito-fémoral (n. génito-crural, L1-L2) innerve la face antéro-latérale du scrotum.
  • Les nerfs scrotaux antérieurs - branches du nerf ilio-inguinal (Ll) branche inguinale du nerf abdomino-génital), innervent la face antérieure du scrotum.

Les nerfs comprennent également des branches du plexus sacral, pour les faces postérieure et inférieure du scrotum :

  • Les nerfs scrotaux postérieurs : issus de la branche périnéale du nerf honteux (S2 à S4), innervent la face postérieure du scrotum.
  • les branches périnéales du nerf cutané postérieur de la cuisse (S2-S3) (rameau cutané périnéal du nerf petit sciatique) : innervent la face inférieure du scrotum.
Le scrotum est l'enveloppe cutanée dérivée des renflements labio-scrotaux du mâle et destinée à abriter les testicules après leur descente. La couche graisseuse de la paroi abdominale est remplacée dans le scrotum par le dartos, un muscle lisse, alors que la couche membraneuse se continue par le fascia dartos et le septum scrotal. Le scrotum reçoit les artères scrotales antérieures, par la cuisse (via l'artère honteuse externe), les artères scrotales postérieures, par le périnée (artère honteuse interne) et, de l'intérieur de l'abdomen, les artères crémastériques (artère épigastrique inférieure). Les nerfs scrotaux antérieurs dérivent du plexus lombaire (via les nerfs génito-fémoral et ilio-inguinal) et les nerfs scrotaux postérieurs proviennent du plexus sacral (par le nerf honteux).