Vaisseaux de la paroi antéro-latérale de l'abdomen


La peau et le tissu sous-cutané de la paroi abdominale sont desservis un plexus veineux intriqué qui se draine, vers le haut, dans la veine thoracique interne, médialement, dans la veine thoracique latérale et, latéralement et vers le bas, dans les veines épigastriques superficielle et inférieure, branches collatérales des veines fémorale et iliaque externe, respectivement. Les veines cutanées qui entourent l'ombilic s'anastomosent avec les veines para-ombilicales, petits affluents de la veine porte qui suivent parallèlement la veine ombilicale oblitérée (ligament rond du foie). Une anastomose relativement directe, superficielle et latérale, la veine thoraco-épigastrique, peut exister ou se développer (à la suite d'un trouble de la circulation veineuse) entre la veine épigastrique superficielle (une branche collatérale de la veine fémorale) et la veine thoracique latérale (une branche collatérale de la veine axillaire). Les veines plus profondes de la paroi abdominale antéro-latérale accompagnent les artères et portent le même nom que celles-ci. Une anastomose veineuse médiale, plus profonde peut exister ou se développer entre la veine épigastrique inférieure (une branche collatérale de la veine iliaque externe) et les veines épigastrique supérieure j thoracique interne (branches des veines subclavières). Les anastomoses superficielle et profonde peuvent être en mesure d'assurer une circulation collatérale au cours du blocage d'une des veines caves.

Les vaisseaux sanguins principaux (artères et veines) de la paroi antéro-latérale de l'abdomen sont :

  • Les vaisseaux épigastriques supérieurs et les branches musculophréniques des vaisseaux thoraciques internes.
  • Les vaisseaux épigastriques inférieurs et les vaisseaux circonflexes iliaques profonds, branches des vaisseaux iliaques externes.
  • Les vaisseaux circonflexes iliaques superficiels et les vaisseaux épigastriques superficiels branches de l'artère fémorale et de la grande veine saphène, respectivement.
  • Les vaisseaux intercostaux postérieurs du 1 Ie espace intercostal et les branches antérieures des vaisseaux subcostaux.

La distribution des vaisseaux sanguins abdominaux profonds reflète la disposition des muscles : les vaisseaux de la paroi abdominale antéro-latérale ont un trajet oblique, circulaire (similaire aux vaisseaux intercostaux situés au-dessus d'eux), alors que les vaisseaux de la partie centrale, antérieure, de la paroi abdominale ont une orientation plus verticale.

L'artère épigastrique supérieure (branche abdominale de l'a. mammaire interne) est la continuation directe de l'artère thoracique interne (a. mammaire interne). Elle pénètre dans la partie supérieure de la gaine du muscle droit en traversant son feuillet postérieur. L'artère épigastrique supérieure irrigue la partie supérieure du muscle droit de l'abdomen et s'anastomose avec l'artère épigastrique inférieure à peu près à la hauteur de la région ombilicale.

L'artère épigastrique inférieure (a. épigastrique) prend son origine surl'artère iliaque externe, juste au-dessus du ligament inguinal (arcade crurale). Elle chemine vers le haut au sein du fascia transversalis et pénètre dans la gaine du muscle droit sous la ligne arquée (arcade de Douglas). Ses branches pénètrent dans la partie inférieure du muscle droit de l'abdomen et s'anastomosent avec celles de l'artère épigastrique supérieure.

Le drainage lymphatique de la paroi abdominale antéro-latérale est assuré par les voies suivantes :

  • Des vaisseaux lymphatiques superficiels accompagnant les veines sous-cutanées. Ceux de la région supra-ombilicale se dirigent vers les nœuds lymphatiques axillaires, à l'exception de quelques uns qui rejoignent les nœuds parasternaux (ganglions des chaînes mammaires internes). Les collecteurs de la région infra-ombilicale rejoignent les nœuds lymphatiques inguinaux superficiels.
  • Des vaisseaux lymphatiques profonds, qui accompagnent les veines profondes et drainent la lymphe vers les nœuds lymphatiques iliaques externes, iliaques communs et lombaires droits et gauches (ganglions des chaînes abdomino-aortiques).
La peau et le tissu sous-cutané de la paroi abdominale sont drainés vers le haut (en fin de compte dans le système de la veine cave supérieure), via la veine thoracique interne, médialement, et la veine thoracique latérale, latéralement, et vers le bas (finalement, dans le système de la veine cave inférieure), via les veines épigastriques superficielle et inférieure. Les veines cutanées disposées autour de l'ombilic s'anastomosent avec de petites branches collatérales de la veine porte. La distribution des vaisseaux sanguins abdominaux profonds reflète celle des muscles : un modèle oblique, circulaire (similaire aux vaisseaux intercostaux, situés plus haut), pour la paroi abdominale antéro-latérale et un modèle vertical, antérieurement. Les vaisseaux à trajet en circonférence, de la paroi antéro-latérale sont les continuations des 11e vaisseaux intercostaux postérieurs, des vaisseaux subcostaux et des vaisseaux circonflexes iliaques profonds. Une anastomose entre les vaisseaux épigastriques supérieur et inférieur, dans la gaine du droit, caractérise les vaisseaux verticaux. Un tunnel anastomotique superficiel, la veine thoraco-épigastrique, et la voie médiale plus profonde, entre les veines épigastriques supérieure et inférieure permettent une circulation collatérale au cours du blocage de chacune des veines caves. Les vaisseaux lymphatiques abdominaux superficiels qui drainent le plan supra-ombilical se rendent d'abord aux nœuds lymphatiques axillaires ; ceux du plan infra-ombilical sont collectés par les nœuds lymphatiques inguinaux superficiels. Les vaisseaux lymphatiques profonds accompagnent les veines profondes de la paroi abdominale et se jettent dans les nœuds iliaques et lombaires droits et gauches (aortiques et abdomino-aortiques).